Protéger une installation électrique

Protéger une installation électrique

Les dangers électriques de l'installation

Danger sur les personnes

Le principal danger causé par l’électricité est l’électrisation ou l’électrocution (voir l’article sur la différence en l’électrisation et l’électrocution)

electrisation

D’après Wikipédia 

« L’électrisation est le passage d’un courant électrique dans le corps d’un Homme ou d’un animal, ce qui peut entrainer une atteinte des tissus et des organes. Elle peut être accidentelle ou provoquée. Cette définition est un anglicisme. »

En d’autres termes, si un courant traverse votre corps, cela peut provoquer des blessures telles que les brûlures, des paralysies, des troubles du rythme cardiaque… ou la mort !

Danger sur les biens

L’autre principal danger porte sur les biens. Si votre installation électrique est mal conçue, rien ne protégera vos appareils en cas de surtension. Ce qui peut provoquer un dégât non réparable. Un dysfonctionnement sur un appareil peut aussi détériorer d’autres appareils câblés sur le même circuit.

degat materiel

Mais le danger sur vos appareil est souvent lié au danger sur les personnes !!!

 En effet, un défaut d’isolement sur un électroménager peut provoquer une électrisation de la personne qui va toucher le capot métallique d’une machine à laver par exemple.

Aussi, un court-circuit sur une prise non protégée correctement peut provoquer un départ d’incendie.

Donc les dangers sur les biens sont aussi dangereux pour les personnes.

Les éléments de protection obligatoires

Heureusement, les installations électriques sont et doivent être équipées de plusieurs éléments pour protéger les personnes et les biens.

  • Le disjoncteur
  • L’interrupteur différentiel
  • La terre

Le disjoncteur divisionnaire

Le disjoncteur est placé dans le tableau électrique. 

C’est l’organe qui va protéger les biens, les appareils, le matériel.

Le disjoncteur protège contre :

  • les surcharges électriques (surconsommation) 
  • les court circuits (défaut entre la phase et le neutre) 
Le disjoncteur se déclenchera donc dans ces 2 cas. Ce qui coupera le courant sur ce circuit. Les risques de départ d’incendie sont fortement diminué, si le disjoncteur est bien câblé.
 

L'interrupteur différentiel

electricite online interrupteur differentiel

L’interrupteur différentiel est l’un des éléments les plus importants du tableau électrique.

C’est l’interrupteur différentiel qui permet de protéger les personnes contre les risques de fuite de courant électrique (qui peut causer des dégâts important sur le corps humain).

Pour résumer globalement son fonctionnement, il mesure en permanence la différence de courant entre la phase et le neutre. Si il y a un défaut d’isolement ou une fuite de courant, l’interrupteur différentiel coupera le courant. Ce qui protègera la personne qui va toucher le capot métallique d’un électroménager par exemple.

MAIS…

Pour assurer cette protection, il est INDISPENSABLE que la mise à la terre de l’installation soit réalisée. Cela veut dire que les prises doivent avoir une connexion à la terre et que le tableau électrique soit relier à la terre via un piquet planté dans la terre (il y d’autres solutions pour mettre à la terre l’installation).

Techniquement, l’interrupteur différentiel se câble en amont d’une rangée de disjoncteur divisionnaire. Et tous les circuits doivent être reliés à la terre.

La mise à la terre

La mise à la terre de l’installation électrique revient à planter un élément métallique dans la terre (piquet, tresse en cuivre…). Cet élément est ensuite relié à chaque appareil (prise, éclairage, électroménager) de l’installation. Cette liaison se fait dans le tableau électrique avec des fils de couleur Vert/Jaune.

L’objectif de cette liaison à la terre est de relier tous les éléments métalliques au potentiel du sol qui est 0 Volt. Ainsi, si il y a un défaut électrique, le courant qui va parcourir la carcasse d’un four ou d’un lave-linge par exemple, ira directement rejoindre le sol via le fil vert/jaune de la terre, au lieu de traverser le corps humain.

En effet, le courant électrique ira toujours d’un potentiel électrique haut vers le bas, d’où l’intérêt de la mise à la terre des équipements.

Conclusion

On a pu survoler très rapidement les différents organes qui protègent une installation électrique. Pour protéger les biens et surtout les personnes. Le disjoncteur, l’interrupteur différentiel et la mise à la terre.

Mais un seul de cet élément ne suffit pas. Il faut obligatoirement les 3 !

C’est d’ailleurs ce que regarde l’inspecteur du CONSUEL lorsqu’il fait une visite. Sans ces 3 éléments raccordés selon la norme NFC15-100, vous ne pourrez pas obtenir d’attestation de conformité pour ouvrir une ligne électrique dans votre logement. En cas de rénovation, ou si un compteur est déjà existant, cette visite n’est pas obligatoire.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez aller plus loin, et vous voulez apprendre à réaliser une installation électrique aux normes de A à Z, voici le programme SELFELEK CLIQUEZ ICI

(Le programme n’est pas ouvert et accessible en permanence…)

Une réflexion sur “Protéger une installation électrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *